Parades d’égalité à Varsovie et Riga contre la discrimination des personnes LGBT

Catégorie(s) : Citoyenneté et Démocratie | Justice et Droits fondamentaux

pride-828056_960_720

Plusieurs milliers de personnes ont participé samedi à Varsovie à la marche des fiertés contre la discrimination et l’exclusion des minorités sexuelles, mais également des minorités ethniques ou des personnes handicapées.

Ils ont revendiqué le mariage pour tous, une éducation antidiscrimination et sexuelle dans les écoles, la protection contre les actes et le langage haineux.

« Je viens d’une petite ville, et pour la première fois j’ai participé à une marche d’égalité il y a une dizaine d’années en cachette de mes parents », a déclaré à l’AFP Dominika Wroblewska, participant à la parade avec sa partenaire.

« C’est très émouvant pour moi, d’autant plus que j’ai fait mon coming-out il y a un an. La marche est la chose la plus importante que l’on puisse faire pour soi-même: être fier une fois par an », lance-t-elle.

« Je suis là, car je veux vivre dans un endroit où chaque amour est accepté, car l’amour ne connaît pas de frontière et n’exclut pas », explique sa partenaire, Alicja Nauman. « La situation en Pologne est mauvaise, car les personnes du même sexe ne peuvent pas se marier, ni adopter d’enfants ».

A la veille de la marche, 52 ambassadeurs et représentants d’organisations internationales en poste en Pologne ont publié une lettre ouverte, soutenant les efforts pour faire connaître à l’opinion publique « les problèmes qui touchent les personnes gays, lesbiennes, bisexuelles, transgendre ou intersexuelles (LGBTI) et d’autres communautés en Pologne ».

Des marches similaires devaient se dérouler dans plusieurs villes européennes.

A Riga, environ huit mille personnes, selon les organisateurs, ont participé à la Baltic Pride.

« La Lettonie est à la dernière place dans l’UE en ce qui concerne les droits des personnes LGBT », a déclaré à l’AFP Kaspars Zalitis, un des organisateurs de la Baltic Pride. « Il n’y a pas de protection contre les crimes haineux, il n’y pas de respect envers les personnes trans, c’est pour cela que nous pensons qu’il y a grande urgence » de changer cela.

« Il ne s’agit pas uniquement des droits des personnes LGBT, mais également des droit des femmes, et d’autres groupes », a-t-il souligné.

Plusieurs conférences et événements culturels liés à la cause LGBTI et à la liberté de parole et de rassemblement ont eu lieu à Riga depuis le 3 mars.

Avant le début de la Baltic Pride, une trentaine de personnes ont protesté, à l’appel d’une organisation baptisée « Stop à l’immigration » contre « la promotion de l’homosexualité et d’autres déviations mentales ».

Aucun incident important n’a été signalé. La police a interpellé une personne ayant lancé une bougie fumigène inoffensive vers les participants à la Baltic Pride.

09/06/2018 16:49:28 –          Varsovie (AFP) –          © 2018 AFP

Écrire un commentaire

*

A lire également

Le Parlement renverse le gouvernement roumain

Le Parlement roumain a renversé le gouvernement social-démocrate de la Première ministre, Viorica Dancila, avec 238 votes en faveur de la motion de défiance

A l’est de l’Allemagne, une victoire douce-amère pour la Groko

L’AfD, parti allemand d’extrême droite, a obtenu des résultats historiques lors des élections en Saxe et au Brandebourg, mais la CDU et le SPD restent en tête