Frontières : où les Français peuvent-ils voyager en Europe ?

Catégorie(s) : Mobilité | Société | Tourisme | UE au quotidien

europe-travel-poster-1591181240vtv

Après la vague de restrictions aux frontières nationales observée en Europe au début de la crise sanitaire, la plupart des Etats européens ont progressivement levé ces dernières. A l’approche des vacances estivales, dans quels pays européens les Français peuvent-ils se rendre ?

 

Entrée possible sans conditions

Depuis le 15 juin, la plupart des pays de l’Union européenne et de l’espace Schengen ont levé les mesures de restrictions à leurs frontières et acceptent à nouveau sur leur sol des voyageurs français. Vingt pays sont donc accessibles aux Français sans conditions dont quinze de l’UE : le Portugal, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg, l’Autriche, la Hongrie, la Slovénie, la Croatie, la Grèce, la Pologne, Malte, la Bulgarie, la Slovaquie et la Suède. Les pays balkaniques, à l’exception de la Bosnie-Herzégovine, sont également accessibles sans restrictions.

A noter que l’Espagne reste accessible sans restrictions (seul un contrôle de température est effectué à l’arrivée et un formulaire doit également être présenté). Le gouvernement français recommande néanmoins de ne pas se rendre en Catalogne, le temps que la situation sanitaire s’améliore dans la région.

En Italie, les voyageurs non-résidents se rendant en Sicile doivent obligatoirement s’enregistrer à l’avance sur l’application Sicilia SiCura (en anglais) et sur une plateforme numérique dédiée pour ceux qui souhaitent séjourner en Sardaigne.

Entrée possible tant que le taux d’infection en France reste faible

Un certain nombre d’autres pays sont également accessibles aux Français, dès lors que la situation sanitaire reste sous contrôle en France. Plusieurs pays se réservent ainsi le droit, le cas échéant, de refuser l’entrée ou de procéder à l’isolement des personnes en provenance de la France, si le nombre de cas augmente dans les jours précédant le voyage. C’est le cas des pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), de la Suisse et de la Norvège qui préconisent dans ce cas une mise en quarantaine des voyageurs. En République tchèque, seules les personnes présentant des résultats négatifs aux tests virologiques RT-PCR pourront se rendre dans le pays.

Entrée possible sous conditions

Certains pays imposent des conditions plus strictes. En Irlande, les voyageurs doivent remplir une déclaration dans laquelle ils acceptent le recours à la géolocalisation et doivent également être mis en isolement pour 14 jours. Si l’obligation de quarantaine a été levée au Royaume-Uni, les personnes arrivant sur le territoire britannique doivent avoir rempli au préalable une déclaration indiquant le lieu de séjour ainsi que d’autres données personnelles. Le Danemark et les Pays-Bas interdisent l’accès à leur territoire en cas de symptômes avérés.

La Belgique recommande désormais d’effectuer un test virologique RT-PCR ainsi qu’une quatorzaine pour les Français en provenance d’Ile de France et des Pays de la Loire.

Accès aux pays tiers

De manière générale, même sans restrictions particulières, l’accès aux pays hors UE reste plus « difficile et aléatoire » que dans les pays membres de l’UE, selon la plateforme du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères France Diplomatie. Certains pays restent accessibles aux Français, généralement à condition d’être placé en quarantaine – comme en Ukraine – ou d’être testé négatif au Covid-19 – comme en Biélorussie.

 

 SOURCE : www.touteleurope.eu

Écrire un commentaire

*

A lire également